Regard Vertigineux

Danse contemporaine

En collaboration avec le Teatro Moderno de Chiclana de la Frontera (Cadiz, Espagne)

"PRENDRE DE LA DISTANCE, C'EST PRENDRE DE L'ÉLAN...
L'INTUISION SERA ALORS TON GOUVERNAIL"

"Regard Vertigineux" ( Mirada Vertiginosa) est né suite à deux ans de recherche au travers de lectures, peintures, dessins, musiques et longues conversations mais aussi après une reflexion intime et personnelle concernant les croyances collectives et les concepts préconçus.

Le printemps 2016 marque une étape importante dans la vie artistique de Chantal Goudard: quarantième anniverssaire et 20 ans de scène.

Outre élever trois enfants, étre danseuse et chorégraphe, professeur certifié de pilates, amie et conjointe, Chantal Goudard est avant tout une femme, une personne humaine avec sa sensibilité, parcourant avec illusions et amour, son chemin de vie semés d'embûches.

Ce "regard vertigineux" nous invite à regarder au delà de ce système délimité par les croyances collectives et les concepts préconcus. ll nous invite de même à explorer la présence indéniable d'un amour qui se loge dans tout les recoins de la vie de cette artiste.

  • Chorégraphie:Chantal Goudard
  • Danseurs: Chantal Goudard
    Lucia Mossu-Goudard
    Esteban Mossu-Goudard
    Paloma Mossu-Goudard
  • Production musicale:Tomy Alemania
  • Création musical: Tomy Alemania
    Diego Gómez
    Ralf Adamson
  • Création Lumières:Tomy Alemania
    Chantal Goudard
  • Costumes: Eskamas
    Monica Vázquez "visteflamenca"
  • Réalisation Décors:Christophe Mossu
    Skunkfunk
  • Video:Imagen factory
  • Photos:Miguel Angel Garcia
    Fotomax
    Emilio Tenorio
  • Durée:1H

"Regard Vertigineux" pose la problématique du regard que l on peut porter au-delà d'un système délimité par des croyances collectives et des concepts préconçus.
Outre ce système, que trouve-t-on?

Un vertige, un précipice, d'autres croyances, d'autres concepts...
Une liberté, une liberté conditionnelle ou une cage, des ailes ouvertes ou brisées?
Une intégrité, une peur, une solitude, une culpabilité, une angoisse, une faiblesse, une vitalité, une passion, des doutes, une colère, une fidélité?
La réalité n'est pas ce que tu penses mais ce qu ́elle est, elle-mème. . Tu te retrouves alors à la dérive ? oui...
"Maîtres du gouvernail de notre bateau et conscients de nos possibilités mais incapables de tracer une direction de confiance."
- Jorge Bucay

Par le fait d'avoir une préoccupation active pour ton existence, tu ne la délimites pas entre des murs étroits des croyances collectives mais tu laisses à ton esprit la possibilité de s'échapper, de se destructurer et de se restructurer.

Tu utilises une corde, tel un cordon ombilical, ou un fil qui te permet de descendre librement jusqu'au fond du puits, d'explorer l'obscurité et de la même manière remonter pour t'approcher de la lumière .... comme tomber puis se relever.

Tu traces avec une craie un périmètre de sécurité, où tu retrouves ta paix interieure, ton centre. Inversement, tu aimes plonger dans ce vertige, regarder vers le ciel, te laisser bercer dans cette insouciance, oublier le temps, te sentir vivant, une sensation d ivresse si proche d ́une mort heureuse.

Être heureux: n ́est ce pas cette conviction de suivre son chemin en se sentant cohérent? Cependant...

"On te nomme "démon" ou "dieu" : c'est le prix que tu paies pour être incompris."
- Richard Bach

  • SEP 2016
    Teatro Lagrada (Madrid)
  • MAI 2016
    Teatro Moderno (Chiclana de la frontera, España)